Trouvez votre tête de lit!
tete-de-lit-1.jpgtete-de-lit-2.jpgtete-de-lit-3.jpgtete-de-lit-4.jpgtete-de-lit-5.jpg

Voici comment fabriquer une tête de lit

Comment fabriquer une tête de lit?

Pour protéger le mur contre lequel le lit est installé et surtout contribuer à embellir le lit, les têtes de lit sont quasi essentielles. Bien qu’il soit possible d’acheter des têtes de lit dans les circuits de distribution, il est aussi tout à fait possible de fabriquer une tête de lit soi-même avec du matériel de récupération, en étant un peu créatif ou un peu habile de ces mains, pour un moindre coût.

Les idées de fabrication de tête de lit

De jolis modèles de têtes de lit sont proposés dans les circuits de distribution, mais leur prix s’avère être souvent quelque peu décourageant. En effet, les têtes de lits déclinées sous des formes, des coloris et des diamètres variés, conçus à base de matières métalliques, synthétiques ou naturelles, permettent ainsi à tout le monde de trouver une tête de lit parfaitement adaptée au lit possédé. Cependant, leur prix est souvent beaucoup plus élevé que de fabriquer sa tête pour le lit soi-même. D’ailleurs, pour fabriquer une tête de lit, il n’est pas forcément nécessaire d’être un menuisier en herbe. En effet, avec un peu de débrouillardise et d’inventivité, il est possible de fabriquer des têtes de lit uniques et originales. La façon la plus classique de concevoir sa tête de lit est d’utiliser un contreplaqué dont la largeur soit la même que celle du lit, de la recouvrir de ouatine qu’on agrafe ou cloue et enfin, de la recouvrir du tissu de son choix avec des clous ou des agrafes. Il est possible de laisser parler son imagination en jouant sur les finitions de cette tête de lit (rubans, perles, boutons, etc.).

On peut aussi se servir de voilages légers pour un effet oriental, utiliser de la fausse fourrure ou de la fausse peau de félin pour recouvrir le contreplaqué et fabriquer une tête de lit féline, sauvage, furieusement chic. En dehors des têtes de lit réalisées en contreplaqué et tapissée de tissus, il est possible de fabriquer des têtes de lit avec d’autres accessoires. En effet, avec des accessoires de récupération tels que de vieux volets ou un paravent, il est possible de concevoir des têtes de lit originales, notamment si à défaut de passer un coup de ponçage et un coup de pinceau, on laisse les accessoires récupérés bruts. Une autre idée est d’utiliser des coussins comme têtes de lit, en les faisant passer dans une tringle de rideaux fixée au mur grâce à de petits nœuds (cousus s’il n’y en a pas). On peut tout simplement se servir des nouveaux accessoires de décoration très tendance que sont les stickers et les trompe-l’œil. Très simples à utiliser et très pratiques, ces accessoires de décoration murale laissent un grand choix de possibilités : personnages, paysages, ombres, captures d’images, etc.. Il est tout à fait possible de réaliser soi-même des pochoirs. Pour créer une tête de lit naturelle et exotique, on peut se servir de plusieurs tiges de bambou que l’on assemble avec une ficelle ou de canisses d’osier ou de roseau. Une autre idée est de créer une tête de lit personnelle et unique avec un panneau sur lequel on met en valeur les souvenirs, les photos et objets personnels. Les chambres romantiques seront sublimées par une tête de lit en forme de cadre grandeur nature pour créer l’illusion d’un tableau vivant.

Fabriquer une tête de lit avec du contreplaqué

Pour fabriquer une tête de lit, on peut se servir de contreplaqué qu’on drapera de simples tissus ou qu’on molletonnera. Si la largeur de la tête de lit doit être la même que celle du lit, sa hauteur varie de 1 à 1,20 mètre en moyenne, voire plus en fonction de la hauteur du lit, de celle du mur et de l’effet que l’on souhaite créer dans la chambre. Lorsqu’on a ainsi défini les mesures du contreplaqué, on peut acheter des poteaux de bois, une plaque d’aggloméré, un tasseau et des lames de parquet épaisses ou des planches de chantier. Les planches doivent être sciées aux dimensions choisies et le poteau par section de 6 à 10 centimètres, pour être utilisés comme montants de la tête de lit. Le tasseau quant à lui doit être découpé en petites épaisseurs de 2 à 3 centimètres. Pour commencer l’assemblage du lit, il faut mettre les planches côte à côte et les coller au niveau des épaisseurs, avant d’assembler dessus les planches sur lesquelles sera vissé un tasseau à l’extrémité.